fbpx
Couverture de podcast - Stephanie Turcotte

Si tu te sens comme une marde, on te perçoit comme une marde – Entrevue Stephanie Turcotte | E013

Lorsqu’on ressent une vibe bizarre devant les autres, il faut savoir que les autres ressentent la même chose que nous. L’énergie est quelque chose de contagieux. Si tu te sens comme une marde, les autres auront du mal à t’écouter. Ceci est le cas pour les gens qui ne s’assument pas complètement, ou qui essaient de se cacher sous le masque d’une personnalité complètement fake. Ne pas se connecter à soi-même peut empêcher l’individu de se connecter aux autres.

Pour y remédier, il y a tout un système à bâtir. Il faut se surcréer, et surcréer les gens autour de nous. Il est tout à fait possible de s’inspirer de plusieurs personnes pour s’améliorer, sans pour autant copier ce qu’elles font ou entrer en compétition avec eux. 

S’il y a 3 astuces pour sortir de la marde, la première serait d’écrire tous les jugements qu’on ressent dans des bouts de papier, pour les brûler ensuite. La deuxième est de faire la liste des habitudes, des personnes, et des affaires à changer dans notre vie. Un bon changement passe souvent par un bon ménage. Et pour finir, il faut avoir l’habitude de se demander si ce qu’on fait est lourd ou léger pour nous. Cette astuce reste l’un des systèmes les plus puissants pour rester authentique, et bâtir petit à petit sa confiance en soi.

Dans cette épisodes, il sera question :
  • Gérer son énergie
  • Monter et ressentir son taux vibratoire
  • Changer sa perspective sur les situations
  • Se connecter à soi
Lien pour rejoindre Stephanie Turcotte

Pour écouter les autres épisodes avec Stephanie :

Pour me rejoindre
Pour réserver ton appel découverte : https://calendly.com/marrieevephoto/appeldecouverte
Couverture de podcast - Stephanie Turcotte

Transcript

Est-ce que ça t’est déjà arrivé de rentrer dans un endroit et de ne pas te sentir bien, ou de ressentir une énergie plutôt weird ? Je te dirai que ça serait la même chose que ce que les gens perçoivent de toi. Si tu te sens comme une marde, le monde te verra comme une marde. On en parlera aujourd’hui avec Stéphanie Turcotte.

Je suis Marrie-Eve, photographe spécialisée en marques personnelles et créatrice d’univers visuels. Passionnée du marketing et ayant une créativité débordante, j’aide mes clients à créer des univers visuels à l’aide de la photographie et de nouvelles stratégies marketing. Je vais t’aider donc à t’incarner, à ce que tu sois visible, et surtout à ce que tu sois le plus authentique que possible dans tes publications. Incarner ta marque, c’est être vrai, mais surtout ne pas avoir peur de qui tu es. Es-tu prêt ? On y va !

Coucou, alors Stéphanie, on va parler de marde aujourd’hui. Ca va être parfait, et on va mettre une belle touche de magie là-dedans. Stéphanie, j’aimerais bien que tu te présentes, et que tu nous dises qu’est-ce que tu fais dans la vie, et quelle magie tu amènes au monde.

Bonjour, contente d’être là. Stéphanie Turcotte, neuro-potentialiste. Je travaille avec les neurosciences et le potentiel humain. En fait, t’as des chemins neuronaux que t’utilises depuis toujours. Des fois, c’est une bonne contribution, et une mauvaise de temps en temps. Il t’arrive de vouloir faire des changements dans ta vie sans savoir comment faire. Mon but est d’aller ouvrir les possibilités pour changer ces chemins-là. Je travaille généralement avec les femmes entrepreneuses pour les aider à se connecter à leur puissance intuitive, libérer justement le caca de leur cerveau, et se connecter à qui elles sont, que ce soit au niveau du corps ou de l’argent.

Ressentir les vibrations

Nous allons trop utiliser le mot caca dans cet épisode, mais bon. L’épisode prend aujourd’hui un brin de folie. En fait, on va parler d’énergie. Il t’arrive d’arriver chez quelqu’un, et de ressentir que l’atmosphère est lourde ou weird.

Souvent, on associe l’énergie à l’ésotérisme. Il y a beaucoup d’énergies dans la vie. On parle de l’énergie de la joie, l’énergie de la colère, etc. Tout ça, c’est quelque chose qu’on ressent sans en être totalement conscients. En fait, les autres ressentent tout ce que tu ressens, avec une puissance différente pour chacun. Il y a des gens ultra-sensibles qui vont quasiment entendre ce que tu dis dans ta tête ; et il y a des gens non sensibles, qui vont simplement se dire que t’as l’air bête, et qui vont s’arrêter là. Tu dois savoir à quel point t’es connectée avec toi-même, et ne jamais oublier que si tu ne te sens pas bien, le reste du monde le saura.

Si tu n’es pas alignée avec qui tu es, et que tu n’es pas authentique, tout le monde le saura. Il t’est déjà arrivé de vouloir suivre une personne, avant de se dire que tu la feel pas ; eh bien, c’est souvent en lien avec cette vibe-là.

Le ressenti. Des fois, tu peux ressentir qu’il y a quelque chose qui cloche chez une personne, sans même qu’elle publie la moindre présence en ligne. Et vice-versa. Je pense qu’il y a une part de responsabilité de l’énergie là-dedans. Puis on dit tout le temps fake it until you make it…

Se connecter à son énergie et ses valeurs

En fait, c’est mal ça. J’aime ta vision de ça parce qu’on peut savoir si ce que tu fais est authentique ou non. Après, il faut que tu te connectes à ta propre énergie pour pouvoir la générer aux autres dans ta vie.

Tu sais, mes deux premières valeurs sont la créativité et l’authenticité. Je ne suis pas d’accord non plus avec le fake it until your make it. J’aime mieux justement quand on aligne la vraie personnalité avec ce qu’on veut démontrer ou ce qu’on veut projeter, pour que ça soit vraiment en lien avec la personne.

Absolument. Je mets un petit bémol par rapport à ça. On va aller à l’extrême pour un petit exemple. Tu ne peux pas faire un million d’amis si tu ne vas pas chercher un minimum de visions par rapport à ça. D‘abord, Tu dois identifier les restrictions dans ta tête qui t’empêchent d’avoir ce million d’amis. Tu dois connaître ta vision pour l’aligner à qui tu es. Il est impossible de le faire si on reste pris dans la réalité. C’est ça le bémol, pour accéder à quelque chose de nouveau, il faut y réfléchir, voir la scène, et la créer ensuite. C’est la même affaire pour ton corps, et pour tes photos également. Si tu n’es pas capable de te voir comme étant un entrepreneur qui a des photos, tu n’iras jamais prendre une séance photo, parce que tu ne seras jamais à la hauteur.

Il faut découvrir sa propre façon de faire sans aller se comparer de l’autre côté. Et il est tout à fait possible de rester qui tu es, sans le faker, tout en faisant des efforts pour s’améliorer.

Créer sa vraie identité

La question est donc de savoir comment mettre les choses à sa saveur, à sa valeur, et à son image. Parce qu’il y en a beaucoup qui regardent ce que les autres font, et qui font la même chose sous prétexte que tout le monde le fait. Alors qu’en fait, tu peux aller dans une direction différente que celle que les autres prennent.

Quand tu essaies de ressembler aux autres, c’est là où tu fais la marde. C’est ce qu’on disait au début. Si tu fais quelque chose qui n’est pas alignée avec qui tu es, ça finit par dégager une vibe bizarre.

Évidemment, quand tu crées dans ta tête l’idée de faire comme les autres, et que tu te mets à faker ta personnalité, tu ne te sens pas bien au fond, et ça se transmet dans l’image. Je ne sais pas comment expliquer ça, mais ça se transmet. 

On ne veut pas savoir comment l’expliquer, on s’en fout ! On le sait que ça se fait, c’est tout, on le sait, c’est automatique. 

J’ai récemment assisté à une formation sur le body language animée par une photographe. Elle explique qu’il y a, autour des yeux, des micro-muscles qui s’activent quand tu souris. Et des fois, quand on essaie de sourire en prenant des photos, ces muscles ne se contractent pas, et c’est ce qui donne une sorte de faux sourire un peu forcé, qui consiste à montrer ses dents sans sourire pour de vrai.

C’est cool comment on se connecte à notre corps ! Ça devient un vrai travail d’équipe.

Si tu n’es vraiment pas à l’aise en faisant une présentation devant plein de monde, les gens présents dans la salle vont le ressentir, et ils ne t’écouteront peut-être pas à 100%.

Tout est une question d’énergie

Parce que ça amène leur focus à plusieurs places. Si quelqu’un qui a une énergie ou une vibe bizarre est en train de te parler, tu ne peux plus te concentrer avec ce qui est dit, et tu te sens mal à l’aise. Tu te dis que ce n’est pas moi ça. Si t’es capable de voir que ce n’est pas toi, bien sûr. Parce qu’il y en a qui vont l’absorber et qui vont vraiment se juger s’ils ne se sentent pas à l’aise, alors que ça n’a pas de rapport avec eux. 

Ils se posent la question et ils s’y attribuent ça. On a donc ma vision du fake it until you make it, et ta vision aussi !

Chacun a son point de vue intéressant en fait ! Tu choisis ce qui est léger pour toi. Je peux choisir autre chose pour en faire une réalité. Ça va faire ma couleur authentique, et ça va devenir une contribution pour moi. Pour tous ceux qui nous écoutent, posez-vous la question pour savoir ce qui est léger pour vous. Quand c’est léger, c’est la vérité pour toi. Si c’est lourd, c’est un mensonge. Quel mensonge as-tu déjà raconté pour fit avec le reste du monde ?

Pour être dans le moule, et pour être apprécié de la société…

C’est subtil. Ça peut être quelque chose que t’as entendu, et que tu ne prends jamais le temps de remettre en question. Après, ça fait en sorte que t’es pris dans des non-choix, un flot de routine non nécessaire à ta vie.

Tout est une question de ressentir profondément notre puissance

Ça se fait vraiment de se demander c’est quoi notre propre puissance ?

Absolument, on est connectés à ça. Il faut surtout poser la question : « Quelle prise de conscience puis-je faire pour me connecter à ma puissance encore plus ? » Si tu poses des questions fermées, tu limites ton mental à ce que tu connais. En ouvrant un questionnement qui est plus ouvert et qui ne demande pas à ton mental d’intervenir, c’est là que tu vas avoir de vraies prises de conscience et de vrais changements par la suite.

C’est fun. C’est fun à voir, la possibilité qu’on peut amener simplement en se posant les bonnes questions. Au pire, on peut même éviter de se poser des questions pour laisser les choses aller.

Il y en a pour qui ce laisser aller est impossible, dans le sens où ils ont besoin d’une structure, d’étapes, etc. Pour d’autres, ça va être super simple de laisser aller les choses. Essaie de trouver ta façon à toi qui te convient, et qui est légère pour toi.

Puis il faut que ça soit fit à l’image de qui tu es, de ce que tu veux être, vers quoi tu aspires, etc.

Le mot que j’utilise est la surcréation. Le but, c’est de surcréer qui tu es, c’est de surcréer les gens. Si je veux te surcréer, c’est qu’on ne fait pas la même chose, et on n’est même pas en compétition. Donc j’ouvre la possibilité de savoir ce dont j’ai besoin pour me surcréer chaque jour. Il faudra constamment trouver des objectifs, des jugements, des résultats, des trucs qui laissent l’esprit dans quelque chose. Qui, autour de moi, j’aime surcréer ? Ou bien, qui autour de moi m’inspire et m’amène à vouloir changer des choses ? Demande toi, qui m’amène à vouloir être plus légère ? Ce sont ces gens-là que je veux surcréer. Et surtout, ce sont ces gens-là que je veux dans ma vie.

Les 5 personnes autour de toi ?

Oui, il y a ça. Mais je trouve que ça fait une règle, et on n’est pas obligés d’être pris là-dedans. Rien n’est linéaire dans la vie à part le fait de payer tes bills. En fait, si dans mon entourage, les 5 personnes qui sont extraordinaires et qui font une contribution dans ma vie, gagnent toutes 15000 pièces par année, je suis obligée de gagner 15000 par année ? Non. F*ck off. Ce n’est pas vrai. Si je décide que je veux faire 500000 par année et que mon amie n’est pas prête à ça, je suis obligée de changer d’amie, même si je l’aime et que c’est une contribution, parce qu’elle ne rentre pas dans ce que je veux faire. 

Mais tu sais, c’est plus que juste un salaire.

C’est plus que ça, je suis d’accord. Mais ça reste que tu viens te mettre en obligation d’être pris dans quelque chose. A chacun son point de vue intéressant là-dessus, bien sûr. Pour ceux qui sont nouveaux avec nous, le point de vue intéressant, c’est la façon de se dépersonnaliser et d’enlever les émotions à une situation, sans se sentir obligé d’avoir la même opinion qu’une autre personne. Mon point de vue intéressant par rapport à ça, c’est qu’il ne faut pas être pris dans la règle des 5 personnes. Mais si c’est une contribution pour toi d’utiliser cette règle, et que t’as 5 personnes qui ont un impact dans ta vie, c’est parfait. C’est là où à chacun ce qui est léger pour lui.

As-tu 3 trucs qu’on pourrait appliquer pour sortir de cette marde, et pour oublier cette vibe ?

Ce qui est demandé, c’est d’écrire tout ce qui est de la marde, et de le faire brûler. C’est la première étape, et c’est très drastique. C’est vraiment cool à faire en tout cas, moi j’aime faire ça.

De façon sécuritaire, bien sûr.

De façon sécuritaire, évidemment. Essaie d’écrire tous tes jugements et de les brûler. C’est comme si tu te nettoyais de ça, parce que tu te rends compte qu’ils ne sont plus nécessaires. Bye bye. C’est parti, merci la vie ! Après, fais un check-up autour de toi. Que faut-il faire comme mise à jour ? Y’a-t-il des affaires, des gens, ou des façons de faire à changer dans ma vie ? Est-ce que ce que je fais me convient parfaitement dans chacune des sphères de ma vie ?

Faire l’exercice de la roue de la vie ?

Oui. Ça peut être une belle façon de faire. Qu’est-ce que j’ai à mettre à jour ? Sur quoi j’ai envie de mettre mon énergie maintenant ? Parce que tu ne pourras pas tout faire en même temps. Et si tu es quelqu’un de négatif, tu ne pourras pas devenir la personne la plus posée du monde du jour au lendemain. Le but, ce n’est pas de se mettre une pression. Le lourd ou léger est l’un des outils les plus simples et les plus extraordinaires par rapport à ça. Fais ça tout le temps avant de faire une action ou de parler à quelqu’un. C’est lourd ou léger ? Est-ce lourd ? C’est non. Ou bien est-ce que c’est léger ? C’est oui. Pas plus compliqué. T’es invité à une soirée, et tu trouves ça lourd, n’y va pas. Tu n’as pas besoin de t’expliquer dans une telle situation.

Honore-toi, et respecte-toi, et les gens vont le faire aussi. Tu reçois dans la vie à la grandeur selon laquelle t’es capable de recevoir. Tu dois toi-même t’honorer pour que les gens autour de toi le fassent.

Si tu te ressens comme une marde, Stéphanie nous a donné 3 astuces pour sortir de ce cercle-là. Comment on peut te joindre sur Internet, Stéphanie ?

Je suis sur Instagram (@steph_neuropotentialiste) et sur Facebook (@StephanieTurcotteNeuroPotentialiste). Le site web est en construction, et vous y aurez accès très bientôt. Pour le moment, c’est dans ces deux places que je suis joignable.

Parfait, merci beaucoup Stéphanie.

Merci à toi. Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *